Bel été culturel !

Bel été culturel !

Bel été culturel !

Alors que l’été est là, avec son lot de festivals et d’émotions collectives, j’ai souhaité vous adresser un cocktail d’informations concernant l’avancement de certains projets culturels bordelais. Bien sûr, cet email n’est pas exhaustif mais il permet un tour d’horizon et peut appeler des questions auxquelles je serais heureux de répondre.

  Document d'Orientation Culturelle : où en sommes-nous ?
Pour déployer son projet culturel, la Ville de Bordeaux s'est doté d'un Document d'Orientation Culturelle (DOC) co-construit et régulièrement réinterrogé. La mise en œuvre de ce document se déploie sur 3 axes de réflexion, 21 objectifs et 109 actions. Récemment mis à jour lors d'un comité de suivi qui rassemble toutes les sensibilités politiques représentées au sein du Conseil Municipal, je vous invite à consulter son contenu ici : http://www.bordeaux.fr/p82366/bordeaux-culture

Après le succès de 2017, la saison « Liberté ! Bordeaux 2019 » est en préparation
Le succès de la saison culturelle « Paysages Bordeaux 2017 », tant en termes de fréquentation, de structuration que de rayonnement nous incite à imaginer un nouveau temps fort en 2019. Fondée sur cette dynamique et sur l'expérience de construction d'une programmation à l'échelle du territoire associant des artistes d’ici et d’ailleurs, la réflexion autour d’une nouvelle saison a déjà débuté. Cette saison se déroulera entre juin (ouverture lors du week-end de la fête du fleuve « remaniée ») et le 16 août (lancement du cycle des représentations du Théâtre équestre Zingaro aux Quinconces, 35 ans après sa création par Bartabas) a été partagé avec les opérateurs culturels, notamment lors d’une réunion de présentation le 4 juin dernier. D’ores et déjà nombreux sont les projets, émanant du territoire et toutes disciplines confondues, qui ont été recensés, l’ensemble des opérateurs sollicités ayant salué l’organisation et le succès de la première saison culturelle en 2017. Les grandes lignes de programmation : quelques commandes artistiques (les « phares »), l’articulation étroite avec les opérateurs du territoire, la présence dans l’espace public, la semaine coordonnée de vernissages dans les musées, la dimension participative etc. et l’existence d’une coordination générale en lieu et place d’un commissariat ou d’une direction artistique extérieure constituent les fondamentaux de cette nouvelle saison.

2018/2019 : ouverture de lieux nouveaux ou rénovés
Après l’Aréna à Floirac, et le Centre de Développement Chorégraphique National « La Manufacture » à Bordeaux Sud, c’est au tour de la Salle des Fêtes du Grand Parc d’ouvrir ses portes. Après une concertation dense et une rénovation réussie, cette Salle des Fêtes aura la particularité d’être gérée par la ville, en lien avec les habitants et forces vives du Grand Parc pour en faire un laboratoire des droits culturels. 60 à 80 évènements sont attendus chaque année, dans tous les domaines. Dans les mois qui viennent, d’autres ouvertures viendront : POLA, dont les travaux dans le hangar Pargade à La Bastide reprennent ; la bibliothèque de Caudéran, les salles XXème et XXIème siècle du Musée d’Aquitaine, le Muséum et la MECA portée par la Région Nouvelle-Aquitaine. Ouvrir ces lieux dans de bonnes conditions, pour les artistes, les techniciens et les publics est ma priorité cette année.

Mauvaise nouvelle au Museum…
A la suite des violentes intempéries du 26 mai dernier, le Muséum d’histoire naturelle de Bordeaux a été particulièrement impacté par des fuites considérables venues du toit du bâtiment (les gouttières et aux dégagements ayant rapidement été saturés par la grêle). Alors que l’hôtel de Lisferme et les nouveaux locaux en sous-sol avaient été livrés et que la réinstallation des spécimens et collections étaient déjà bien avancée afin de pouvoir tenir une date d’ouverture au public comme prévu le 31 octobre 2018, il apparaît malheureusement aujourd’hui que plusieurs interventions sont à revoir, voire à refaire dans leur totalité. C’est notamment le cas des parquets du 1er étage, d’une partie du système électrique et des installations informatiques qui venaient d’être finalisées ; par ailleurs, de nombreux spécimens ont également été touchés et sont en cours de restauration. Enfin, une grande partie des vitrines déjà terminées doivent être désinstallées puis réinstallées une fois les spécimens restaurés. L’ensemble de ces éléments conduit à ce jour à envisager une ouverture du Muséum en 2019.

Plan en faveur du spectacle vivant : où en sommes-nous ?
A l’issue de la première étude sur le spectacle vivant conduite par Richard Coconnier, les partenaires publics se sont réunis le 18 mai dernier afin de partager les grandes lignes du diagnostic formulé et d’envisager les suites à mettre en forme dans une deuxième phase d’étude visant à bâtir un « schéma territorial pour le spectacle vivant ». Les services de la DRAC et de la direction générale des affaires culturelles de la ville de Bordeaux sont au travail afin de rédiger un premier cahier des charges avant l’été dans l’optique de lancer la seconde partie de l’étude à l’automne prochain. Des entretiens bilatéraux se poursuivent par ailleurs avec les opérateurs afin de nourrir dès à présent les réflexions autour de ce futur schéma qui pourrait conduire, si l’Etat y consentait, à la création d’une scène nationale ; la labélisation de théâtre ; le développement du centre de développement chorégraphique national (CDCN) à la Manufacture, assortie du projet immobilier conduit par la ville. La forte contribution de la ville à l’acquisition du Glob Théâtre est un marqueur indiquant une forte mobilisation de la ville de Bordeaux en faveur du spectacle vivant. Mais cela ne suffira pas, nous espérons disposer d’un plan d’actions en mars 2019.

Base Sous-Marine : création d’un lieu nouveau dédié aux arts numériques
En complément des expositions dont la fréquentation augmente, Alain Juppé va très prochainement retenir un partenaire pour développer un nouveau lieu dédié à l'image et aux arts numériques dans les alvéoles de la Base Sous-marine, avec une attention particulière portée à la jeune création. Le processus de négociation de cette Délégation de Service Public arrive à son terme après plusieurs séances détaillées d’échange avec les candidats restant en lice. La grande qualité des projets proposés ainsi que le professionnalisme des candidats sont à souligner. Ouverture prévue en 2020 !

CAPC : concertation en cours
Le départ de la Directrice du CAPC sera officiel à compter du 1er août 2018. Les démarches de réflexion autour de l’avenir du lieu sont lancées en deux volets stratégiques : une démarche associant des personnalités extérieures issues du monde de l’art contemporain et une démarche associant les équipes du CAPC. Des réunions se sont déjà tenues dans ce sens et se poursuivent courant juillet afin de viser un séminaire de mise en commun fin septembre, avant la rédaction d’un document de synthèse courant octobre définissant les grandes orientations du recrutement de la direction de notre Musée d’Art Contemporain. Enfin, la programmation se poursuit afin d’assurer une continuité d’activité de l’établissement (expositions Benoit Maire et Danh Vo notamment) et d’honorer les engagements pris vis à vis des artistes et des partenaires.

Save the date : 6 octobre !
Je vous inviterai prochainement à préparer une contribution dans le cadre de « Bordeaux Métropole 2050 » lors d’une journée de réflexion le 6 octobre prochain autour du thème « Concevoir le changement de nos pratiques culturelles. Comment inscrire notre démarche dans un champ d’innovation original et légitime ? » 250 acteurs culturels seront conviés, notamment pour l’intervention d’Armand Hatchuel, Professeur Mines ParisTech. 3 tables-ronde seront organisées : - Comment vivre une expérience culturelle en 2050 ? - Comment créer en 2050 ? - Comment raconter un récit de territoire en 2050 ?

Enfin, si certains d’entre vous vont vers le sud cet été, je vous invite à découvrir « Méduse » (primée au festival Impatience) par le collectif bordelais Les Bâtards Dorés du 20 au 23 juillet au Festival d‘Avignon (In)…ou d’autres artistes bordelais sont également programmés.

Je vous souhaite un bel été, en se souhaitant collectivement de ne jamais oublier qu’ « il ne nous reste que la culture pour ne pas mourir face à la réalité » (Friedrich Nietzsche).  

Hugo Simon-Chautems

Articles relatifs

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :