Depuis le Conseil... - DSP Transport à la CUB : pourquoi je doute…

Depuis le Conseil… – DSP Transport à la CUB : pourquoi je doute…

Dans un billet précédent, j'évoquais mes réticences à voter le plan d'investissement de la CUB en l'état. J'avoue avoir eu des réponses satisfaisantes à ce sujet.

 

J'exprime aujourd'hui de sérieux doutes quant à la décision que l'on cherche à nous faire prendre au sujet de la Délégation de Service Public (DSP) des transports de notre agglomération. Je serais tenté de vous décliner mon opinion en 5 pages car il y a beaucoup à dire (et surtout à demander car bien des questions restent sans réponses à ce jour) ! Je vais vous épargner un tel supplice en vous livrant uniquement quelques arguments.

 

Tout d'abord, et afin que vous compreniez bien ce dont il s'agit, une DSP consiste pour une collectivité à confier la gestion du service public à une entreprise privée pour des raisons techniques (de faisabilité) et économiques. Malgré tout, l'entreprise choisie doit rendre des comptes à la collectivité et surtout assurer un service identique à celui que proposerait la collectivité directement. C'est précisément cette solution que nous avons jusque là retenu (comme beaucoup d'agglomérations de taille comparable) pour l'organisation des transports à l'échelle des 27 communes de la CUB (réseau TBC).

 

Le Président Vincent FELTESSE, à l'occasion du renouvellement de cette DSP nous a fait part de le début de son intention de choisir l'offre de KEOLIS, entreprise concurrente de VEOLIA, actuellement délégataire. Sous conditions, Alain JUPPE semble le suivre dans ce changement. Donc a priori, tout va bien ! Sauf peut être lorsque que des élus MoDem, UMP et indépendants (suivez mon regards...) commencent à poser des questions et pour certains affirment que les dés sont pipés et qu'ils ne choisiront donc pas KEOLIS mais VEOLIA.

 

Apres avoir attentivement lu (l'énorme) dossier et reçu l'intersyndicale des salariés actuels du réseau, voici les points qui alimentent mes doutes :

- Tout d'abord, l'offre de KEOLIS et la plus onéreuse (!?) alors que l'objectif fixé par la CUB était de faire des économies réelles lors du renouvellement de cette DSP.

- En passant de 450 à 375 bus, KEOLIS nous propose d'augmenter le nombre de km parcourus chaque année (!?) : comment ?

- Mon interrogation précédente s'entend acquis sociaux conservés (donc pas d'augmentation du nombre d'heure de travail par jour...). La aussi, affirmer vouloir, sur la base du volontariat, proposer aux salariés de travailler plus (!) tout en respectant les acquis sociaux me semblent être une manière d'introduire le « ver dans le fruit ». Et je comprends donc l'inquiétude des salariés si l'offre de KEOLIS devait être retenue.

- Les 2 rapports du bureau d'étude indépendant TTK (en date du 5 juillet et du 17 octobre) préconise qu'en accord avec les objectifs définis des le départ par la CUB l'offre de VEOLIA est la meilleure ! - Enfin, l'offre de KEOLIS semble moins emprunte des nécessaires préoccupations environnementales.

 

Autant d'éléments qui ne sont que des questions mais qui concernent des points fondamentaux du dossier. J'ai bien d'autres éléments. La suite dans un prochain billet...

Fabien Robert

2 Commentaires

  1. Thérèse
    26/05/2009 at 19:02

    ha, votre article, sur lequel je viens de tomber, me donne envie de m’intéresser à ceci, même si c’est avec un grand retard.

    Merci, car en tout, vous semblez très concret !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :