En direct de la Grande Motte - Bilan

En direct de la Grande Motte – Bilan

Après ce WE à la Grande Motte, voici ce que je retiens des Universités de Rentrée du Mouvement Démocrate : - une forte mobilisation avec plus de 2000 personnes, soit 40% de plus que l’année passée. De quoi atténuer l’effet des européennes. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’elles constituent un « accident » car nous devons en tirer des leçons internes mais je crois que nous tournons la page d’un échec relatif. - le Mouvement Démocrate ne se pose plus simplement en alternative mais prône l’alternance. Et il s’agit là d’une différence fondamentale puisqu’elle permet le dialogue, l’ouverture et le mouvement. Nous sommes à ce jour la seule formation de l’échiquier politique à être en mouvement. - la question des alliances a été clairement posée. S'il n’est pas question de construire un partenariat avec le pouvoir en place, nous ne devons pas non plus devenir la béquille du PS ou des Verts. Nous devons pour cela tendre une main sincère et courageuse à ceux qui pensent qu’un autre choix existe afin de construire un grand parti social-démocrate. Cap maintenant sur la définition de nos ambitions pour la France et ses régions. Nous devons pour cela bâtir un projet de société alternatif et lisible qui ne passe pas à côté de la vie des gens. RDV au Congrès programmatique début décembre à Arras. PS: - après un bilan carbone de l'UR 2009, 1500 arbres ont été achetés et seront plantés dans Les Landes pour neutraliser l'empreinte écologique de cet événement. - les militants seront consultés dans les mois qui viennent pour choisir leur tête de liste régionale.

Fabien Robert

1 Commentaires

  1. Paul Cros
    07/09/2009 at 23:44

    Après la “gifle” des européennes j’ai été étonné, moi aussi, de la force, et même de l’enthousiasme, de cette UR. J’ai vraiment eu le sentiment que notre Mouvement avait de l’avenir…

    J’ai cru ressentir que la nouvelle “orientation” recueillait une adhésion largement majoritaire.

    Quelle est cette nouvelle “orientation” ?

    – La certitude que le clivage n’est plus entre “la droite et la gauche” mais entre ceux qui acceptent (voire approuvent) une société d’injustice qui creuse les inégalités(l’UMP,le Centre…et quelques socialistes honteux en font partie) et ceux qui la refusent et la combattent. Nous en sommes, avec tous ceux qui ne sont pas dans la parenthèse.

    – La conscience que le MoDem n’est pas en mesure, tout seul, de proposer une alternance capable de rassembler une majorité.Il doit donc accepter une “alliance” avec tous ceux qui voudront bien “dialoguer” avec lui.

    – Cette “alliance” (qui se traduit,forcément,aux élections) ne doit pas signifier la “dissolution” du MoDem. D’où la nécessité d’un projet spécifique. Corinne Lepage et, bien sûr, FB en ont donné un aperçu déjà consistant. Par exemple (pour François) en proposant comme notion-clé de l’identité du MoDem, la notion de SOLIDARITE, qui permet de penser de façon originale l’économie, le social, et l’écologie ; et aussi de montrer que nous ne sommes pas sectaires, contrairement à d’autres “opposants”.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :