Encourager le logement intergénérationnel

Encourager le logement intergénérationnel

Site 'Bordeaux-Restaurant' transfert en psd

Parce qu’un mensonge n’arrive jamais seul (cf. mon billet précédent…), je découvre aujourd’hui avec stupéfaction que notre Députée, Mme DELAUNAY, déclare dans son dernier journal (4ème page) que la ville de Bordeaux ne soutient aucune action spécifique pour encourager le logement intergénérationnel.

C’est tout simplement faux.

Les deux associations bordelaises qui permettent à un étudiant d’être logé chez un sénior sont subventionnées par la ville. Il s’agit de Gironde Solidaire et Vivre-Avec (le site de l'association).

J’ai recueilli l’association Vivre-Avec, expulsé de Pessac (pas par la Mairie). Elle est aujourd’hui logée dans la Mairie du 5ème quartier, 44 cours Pasteur (la preuve ici ). En 2009, la Mairie de Bordeaux a versé une subvention de 2000 euros à l’association pour l’aider à se développer sur le quartier Saint-Genès où la concentration de séniors est forte.

Vivre-Avec est soutenue par le Ministère à travers la Charte « Un toit deux générations », le Conseil Régional, le Conseil Général, la Fondation de France et la ville de Bordeaux.

Il m’a semblé naturel de soutenir cette initiative qui permet de remédier à l’isolement des séniors tout en apportant une solution économique d’hébergement aux étudiants. Face à la pénurie de logement, ces associations proposent aux étudiants d’être hébergés chez un sénior en échange de menus services.

Enfin, Madame la Députée, attention au grandes envolées lyriques et théoriques sur l’intergénérationnel ! Car dans ce domaine, rien ne peut se faire « à grande échelle ». Ancien vice-président du CROUS d'Aquitaine (qui gère notamment les logements étudiants), je connais bien ce sujet. C’est un travail social et psychologique complexe qui doit être effectué en amont pour garantir la pérennité des binômes. Il faut d’abord identifier les séniors et qu’ils acceptent ensuite d’accueillir un jeune. L’association doit ensuite mettre en relation l’étudiant et le sénior, après avoir étudié leurs attentes, leurs besoins, leurs centres d’intérêts respectifs... Bref, il faut que les profils collent !

Voici pour un bref rappel des faits et pour réaffirmer le soutien de la ville de Bordeaux au développement de cette politique innovante, solidaire et durable.

Fabien Robert

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :