Etats-Unis (VI) - L'abécédaire du curieux (suite et fin)

Etats-Unis (VI) – L’abécédaire du curieux (suite et fin)

Notre périple

Notre périple

Démocrates et détendus. Au siège du Parti Démocrate règne une ambiance aussi chaleureuse que studieuse. Nous sommes accueillis par Paola Luisi, française par sa mère, qui n’hésite pas à nous ouvrir les portes de chaque service. D’un espace de travail à l’autre, un point commun : le personnel est plutôt jeune et souriant. On ne se croirait pas au cœur de l’appareil politique américain, celui là même qui a porté Barak OBAMA à la Présidence des Etats-Unis d’Amérique. Impressionnant.

Déplacement dur. Pas de doute, on est au pays de la bagnole. Elles sont nombreuses, immenses et souvent mal conduites. Les espaces publics sont construits pour elles. Ce phénomène est probablement symptomatique d’une partie de l’état d’esprit américain très marqué par l’individualisme. La France, dans ce domaine, a des années lumières d’avance.

Lobbying. La société américaine évolue en grande partie grâce (et parfois à cause) de lobbys puissants. Leur rôle est double : influer sur le pouvoir et financer les campagnes des élus qui leur sont favorables. Pour illustrer cet aspect de la politique aux Etats-Unis, nous rencontrons M.KING, de la « Human Rights Compaign », le lobby Gay, Lesbien et Transexuel (LGBT) qui travaille pour l’égalité des droits.

A la Human Rights Compaign

Human Rights Compaign avec M.KING

Confortablement installé dans un building en plein de centre de Washington, la compagnie compte 125 salariés et dispose d’un budget de 25 millions de $ exclusivement issu de dons privés. Ils ont 750 000 adhérents répartis sur tout le territoire.

Il est intéressant d’avoir leur avis sur les questions LGBT aux USA. M.KING nous explique que les choses évoluent dans le bon sens puisque de plus en plus d’Etats autorisent le mariage et l’adoption, Etats dans lesquels les agressions homophobes sont les moins nombreuses. La compagnie intervient dans certaines écoles pour prôner la tolérance et forme en ce moment même les fonctionnaires du FBI à la lutte contre l’homophobie. En revanche, beaucoup d’efforts sont à mettre en œuvre pour limiter la discrimination à l’Université (lors des inscriptions notamment). D’autant que les agressions verbales aux USA ne sont pas répréhensibles…

Merci ! Avant d’oublier, et parce que je passe de formidables et instructifs moments aux Etats-Unis, j’adresse de vifs et sincères remerciements à toutes les personnes qui se sont mobilisées pour organiser ce séjour : le Consulat Général à Bordeaux (Ken et Bruno), l’Ambassade à Paris (Sandrine, Jennifer, Sylvie, Randianina, Caroline, Charlotte…) le Département d’Etat à Washington (Steve), le Méridian International Center (Riley et Charlotte) et notre guide-interprète, Peter Bluds.

Nouvelles technologies, même objectif. Ce sujet est au cœur de notre rendez-vous au siège du Parti Démocrate avec Paola LUSIANI. Les « New Média » comme elles les appellent sont au centre de la stratégie de communication de Barak OBAMA. Facebook, twitter, myspace… autant d’outils gratuits mis au service d’un message : le changement. « Ne pas dévier du message est extrêmement important » nous livre-t-elle. Cela me rappelle une phrase du Général De Gaulle :   « Pour que le message soit compris, il faut répéter, répéter, répéter ». Comme quoi, les moyens changent, l’objectif reste.

Parti Politique ? Leur rôle est exclusivement électoraliste et financier. Ils lèvent de fonds et organisent des campagnes. Exit la réflexion. A plusieurs reprises j’ai demandé, faussement naïf, comment le programme électorale était préparé et quelle était l’implication des adhérents/sympathisants sur ce volet. Pas de réponse.

Non classé

Fabien Robert

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :