L’heure de la rentrée

L’heure de la rentrée

Bien que je me sois remis au travail depuis une semaine, la véritable rentrée a eu lieu aujourd’hui, avec son lot de réunions d’arbitrage, de rendez-vous de présentation et de comité de pilotage. Je ne suis pas certain qu’il y ait un mois plus chargé que celui de septembre : tout le monde s’est reposé, la motivation est grande et personne ne veut manquer ce cap essentiel. Alors, on court !

Lors d’une réunion des adjoints particulièrement longue (plus de deux heures, ce qui est assez rare, notre Maire aimant la concision), Alain JUPPE a dressé les enjeux des mois qui viennent sans négliger les difficultés, et en incitant chaque élu à « ne pas décevoir la confiance des bordelaises et des bordelais ».

J’ai le sentiment d’avoir permis plusieurs avancées que je souhaitais vous faire partager.

Au sujet de la résidence d’accueil de jeunes en errance PRODOMO (lire mes billets sur ce sujet), nous avons acté la mise en place d’un comité de pilotage associant les riverains et commerçants ainsi que les porteurs et partenaires du projet. Ma détermination reste entière mais elle ne peut s’exonérer d’un travail de concertation sincère et, le moment venu, d’une prise en compte des remarques des riverains et commerçants concernés.

Suite à la mort cruelle de Dorian le 16 août, je pense que nous sommes dans la pire des situations sur la question du 2/4/6 (fermeture des bars à 2h, des boites à 4h et ouverture des afters à 6h). Sans tout mélanger, et sans renoncer non plus à une fête de qualité à Bordeaux, nous devons faire évoluer notre organisation nocturne dans tous ces aspects: horaires, prévention, répression, transports, tranquillité publique… Certes, sur la question des horaires, il s’agit d’une décision préfectorale mais notre municipalité doit se prononcer. Une priorité évidente : que les transports en commun soient accessibles dès la sortie des boites de nuit afin de minimiser les risques d’échauffement.

Enfin, vous avez pu lire que la question de la lutte contre toutes les formes de discriminations était un sujet sur lequel je souhaitais m’investir activement (http://www.fabienrobert.eu/index.php/barcelone-la-ville-des-droits-de-lhomme/ et www.elcs.fr). Alors que nous réfléchissons à faire évoluer les outils bordelais dans ce domaine, je pense que nous allons pouvoir bénéficier de l’expérience exemplaire de la ville de Barcelone !

Bref, une journée qualitative où j’ai le sentiment d’avoir agit concrètement.

Fabien Robert

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :