La 449ème ou l’opiniâtreté d’un homme

La 449ème ou l’opiniâtreté d’un homme

Ce soir, après l’inauguration des nouveaux locaux de l’association PromoFemmes Saint-Michel, je file au théâtre de poche L’œil-La Lucarne, dans l’étroite et charmante rue Carpenteyre.

C’est toujours avec beaucoup de plaisir que j’assiste aux représentations d’un théâtre à l’ambiance bien particulière. En effet, ce lieu ne ressemble à aucun autre. Son antique enseigne lumineuse vous accueille telle une bougie sensible au moindre regard.

Ce soir, on joue « Danger Public » de Frédéric SABROU. Il s’agit d’une création « maison » mise en scène par Jean-François RICHARD. Nous sommes une cinquantaine dans un cadre intimiste et sans trucage. A vrai dire, je ne m’attendais pas à entendre parler de politique ! Pourtant, le débat m’interpelle : le comédien doit-il accepter de jouer devant tous les publics ? Voilà la question que se posent les 5 comédiens juste avant d’entrée en scène devant un public très particulier.

Une autre manière de poser cette question : toute personne, quelque soient ses idées, a-t-elle droit à la culture ?

Et comme de tels moments me redonnent envie de faire du théâtre, je vous livre ma réponse en vous disant qu’à la place des comédiens, je serais certainement monté sur les planches. Pour y jouer quoi au fait ? On ne le sait pas vraiment, c’est peut être ce qui renforce le message… Je ne vous en dis pas plus et vous conseille d’aller voir la pièce.

Cette représentation était la 449ème du théâtre et de son directeur-fondateur, Jean-Pierre TERRACOL. 40 années passées au service d’une culture accessible à tous, au cœur d’un quartier populaire. Je suis toujours agréablement surpris par l’opiniâtreté de Jean-Pierre qui ne manque jamais une occasion de faire rayonner son théâtre, sans jamais baisser les bras y compris quand les défis matériels sont difficiles à assumer. Une manière pour moi de lui redire ma confiance et ma reconnaissance, celles d’Alain JUPPE, et toute l’énergie que nous mettons pour préserver ce lieu magique.

En 2009, en accord avec la compagnie, InCité a acheté l’immeuble où est situé le théâtre pour en faciliter la gestion. En 2010, la Mairie rachètera la partie théâtre pour plus de 250 000 € afin de la rénover et d’en garantir la pérennité. Tout ne se ferra pas en quelques mois mais nous sommes sur la bonne voie pour préserver cet accès au théâtre… pour tous, quelque soient nos pensées politiques ?

Fabien Robert

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :