La grande relance des puces à Saint-Michel

La grande relance des puces à Saint-Michel

SUD OUEST - Jeudi 10 Septembre 2009

COMMERCE. Grand déballage trimestriel de la brocante ce dimanche, avec un appui spécial de la mairie et une nouvelle association montée pour stimuler le marché aux puces



Un vent de renouveau devrait souffler sur la place Saint-Michel, dimanche prochain. Les brocanteurs de la place vont en effet essayer de relancer le marché aux puces, qui s'était essoufflé au fil des ans. Et ils bénéficient pour la première fois d'un appui sans réserve de la mairie. Des affiches municipales annoncent le grand déballage trimestriel un peu partout en ville, alors qu'une banderole faisant la promotion de l'événement est suspendue sous l'arche de la porte de Bourgogne. Du jamais vu pour annoncer les puces.

Coup de fouet

Lesquelles avaient bien besoin d'un coup de fouet. « En 10 ans, 25 brocanteurs ont quitté la place Saint-Michel. Il y a eu une hémorragie de marchands », explique Jean-Pierre Lasnier, qui préside la toute nouvelle association Les Puces Saint-Michel. Désertées par les marchands, moins fréquentées par les clients, les puces perdaient peu à peu de leur attrait. Pour ne rien arranger, les étals sans rapport avec les puces fleurissaient un peu partout, au détriment de la brocante.

Image troublée

C'est ainsi que, peu à peu, les téléphones portables, le petit maté- riel électronique, les outils neufs et autres cosmétiques à bas prix ont fait leur apparition à Saint- Michel, au milieu de la brocan- te du dimanche. Les « brocs » y ont vu un danger, une évolution qui allait troubler l'image des puces. Voilà pourquoi Jean-Pierre Lasnier et plusieurs collègues ont décidé de reprendre la main sur les « vraies » puces. Ils ont trouvé un appui majeur en la personne de Fabien Robert, maire adjoint du quartier, jeune loup de la politi- que locale qui fréquente régulièrement la place Saint-Michel. Lasnier ne tarit pas d'éloges sur lui : « On a établi une très bonne collabo- ration avec la mairie et notamment avec Fabien Robert. Ça, c'est nouveau pour les puces. Il est rare qu'un élu s'investisse autant, il a compris ce qu'on veut faire et il nous a boostés » L'aide en question, c'est l'affichage annonçant le grand déballage de ce dimanche (1) ou encore la mise en relation des brocanteurs avec les services municipaux. « Bref, il a mis de l'huile dans les rouages », résume Lasnier.

Une centaine de marchands

Reste maintenant aux brocanteurs à mettre de la bonne marchandise sur le carreau. Une centaine de professionnels sont attendus ce dimanche pour la relance du grand déballage. Et sans doute pas mal de monde, puisqu'une certaine publicité a été donnée à l'événement. Au-delà, pour les prochains marchés aux puces, l'association Les Puces Saint-Michel veut essayer de faire venir sur la place des marchands de toute la région. Objectif : élargir l'offre et donner une vraie dynamique à la brocante du dimanche. « On veut redonner aux brocanteurs de partout, des Landes, de Dordogne ou de Toulouse, le goût de revenir à Bordeaux, c'est comme ça que les clients retrouveront eux aussi l'envie de venir aux puces », explique Jamal Bennaji, brocanteur de la place qui a déballé aux puces pendant vingt ans. S'il a aujourd'hui quitté le pavé, il est lui aussi à la relance des puces.

(1) Grand déballage trimestriel, place Saint-Michel, ce dimanche, de 6 h 30 à 16 heures.

Auteur : Denis Lherm d.lherm@sudouest.com

Fabien Robert

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :