Le samedi en campagne

Le samedi en campagne

Le samedi en campagne

Alain Juppé en terrasse à Saint-MichelDans les salons de Marie Claude, nous sommes ce samedi matin une vingtaine autour des cannelés et des financiers (pas véreux ceux là) d'Emmanuelle, pâtissière du cours de l'Argonne. Alain Juppé est là pour "Un moment d'échanges, de rencontre et de partage. Il ne s'agit pas d'une réunion de type Tupperware, mais plutôt (comme on dit au Québec) d'une assemblée de cuisine". Le ton est donné, les questions sont directes.

Chacune d'elle est traitée avec l'exhaustivité que nous lui connaissons, qui transforme chaque problème posé en grand moment didactique. Il est intarissable sur Bordeaux, la culture, la place qu'il réserve à notre ville, qu'il veut hisser au rang de métropole européenne de premier plan. Son dessein pour passer du croissant de lune à la pleine lune, de Bordeaux arc-boutée autour de son port à l'agglomération moderne, sa fierté de nous voir dans les 3 premières places tantôt nationales, tantôt mondiales, pour l'accueil, l'emploi, les pistes cyclables....

Il répond à chacun avec soin, avec respect, il n'y a pas de petites questions. Des poubelles aux squats, en passant par les nuisances et les beaux projets, comme les Maisons d'Assistantes Maternelles ou les initiatives pour accueillir les nouveaux bordelais, rien n'est anodin, rien n'est éludé. Dommage que tout Bordeaux ne puisse profiter de ces moments uniques.

On se quitte pour rejoindre en équipe plus restreinte la rue des Faures et visiter le projet de jardins partagés, une parcelle au cœur de Saint Michel, idéalement orientée sud. Puis on traverse le marché, avec une poignée de main par mètre. Un crochet par chaque boutique, coiffeur, pâtissier oriental et des interpellations agréables dont une savoureuse :

- Bonjour M'sieur Alain, content de vous voir, vous vous souvenez de moi ? Mamadou ! La Benauge !

- "M'sieur Alain" : Je crois me souvenir... C’est votre papa, le monsieur aveugle ?

- Oui, un peu, c’est surtout un grand-oncle il s’appelle Mamadou, comme moi. Allez, à la prochaine M'sieur Alain !

On finit par arriver un peu en retard pour le repas au restaurant "Le Petit Saint-Michel". Karim nous accueille et repart en cuisine. Le staff de campagne du quartier est autour d'Alain Juppé. Excellent repas, comme à chaque fois. Et ça continue, on expédie le repas en parlant boulot, le café est pris debout. Alain Juppé nous quitte pour d’autres rendez-vous, après une photo avec une touriste. Elle veut une photo avec le Maire pour la mettre sur un blog de Dakar.

Une commerçante du quartier vient se plaindre pour sa bagnole en fourrière. Elle veut voir le Maire. Allez, je gère.

Je pars avec l'équipe pour le brainstorming hebdomadaire, en attendant le vrai orage de ce soir.

Fabien Robert

Articles relatifs

1 Commentaires

  1. Capitaine Caverne
    01/10/2013 at 17:35

    En direct avec la campagne, je suis votre blog avec intérêt. Ce sera mon feuilleton jusqu’à l’élection. Merci.
    PS : Quel talent !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :