Un règlement pour la protection des arbres à Bordeaux

Un règlement pour la protection des arbres à Bordeaux

Un règlement pour la protection des arbres à Bordeaux

Bordeaux offre aujourd'hui plus de 600 ha d'espaces verts et 46 000 arbres disséminés sur l'espace public. Cependant, force est de constater aujourd’hui que ce patrimoine est parfois menacé.

• Le vieillissement accéléré des plantations héritées du milieu du 19ème siècle – début 20ème avec notamment le parc Bordelais, le Jardin Public et les Quinconces pour les plus emblématiques.
• La répétition des évènements climatiques extrêmes qui fragilise le patrimoine
• L’émergence de nouvelles maladies et l’apparition de ravageurs
• Les dégradations subies par les arbres à l’occasion de travaux à proximité, de manifestations diverses, de dégradations volontaires, etc.

Ces menaces viennent compromettre les efforts de la Ville pour augmenter le patrimoine arboré notamment dans le cadre du plan Canopée. Je me félicite ici du travail réalisé pour mettre en place deux outils concrets qui permettront d’assurer le futur de ce patrimoine et protéger les arbres existants.

Le règlement de protection des arbres durant les chantiers.

Des données techniques permettent de mieux comprendre le fonctionnement d’un arbre et ainsi mieux le protéger. Des racines aux feuilles en passant par le tronc, chaque partie est primordiale. Cependant durant un chantier, des manifestations ou des évènements publics des dommages importants peuvent être commis. Les recommandations techniques concrètes détaillées dans ce règlement permettent de les anticiper et ainsi de protéger l’arbre.

Le barème d’indemnisation

Ce barème d’indemnisation, fondé sur la valeur ornementale ou d’agrément de l’arbre, permet une évaluation des dommages et du préjudice subi en cas d’atteinte.
La valeur de l’arbre est obtenue par le biais d’une formule prenant en compte 4 critères :
- Le statut patrimonial et la distribution spatiale de l’arbre,
- L’état de santé de l’arbre et sa vigueur,
- La circonférence du tronc et donc dans une certaine mesure son âge,
- L’espèce et/ou la variété.

La ville est un milieu hostile pour les arbres. Leur espérance de vie y est abrégée par les activités humaines. Les chantiers et manifestations sont nécessaires à la vie de la ville et à son évolution, mais ils peuvent être mutilants pour les arbres et engendrer leur dépérissement prématuré. Le patrimoine arboré est précieux et doit être protégé et préservé. Ce document permet de faire connaître les impacts de ces interventions et de proposer des mesures de protection concrètes.

Ce document vient compléter les annonces du Maire de Bordeaux, Nicolas Florian, lors du dernier Conseil Municipal. Des mesures de protection alliées à l’ambition de végétalisation du plan Canopée montrent la vision de la Ville sur cet enjeu primordial.
L’urgence climatique nous oblige à traiter ce sujet sérieusement, avec des mesures concrètes, loin du simple et réducteur concours de chiffre.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer