Un scénario de "politique-fiction" en dépit de toute humanité

Un scénario de “politique-fiction” en dépit de toute humanité

L’info fait le buzz : Incité aurait procédé à deux expulsions abusives rue Maubec. Elle est reprise par de nombreux blogs et sites. C'est FAUX ! Il n'y a jamais eu d'expulsion, aucune procédure n'a jamais été engagée, bien au contraire, InCité a voulu protéger ces 2 anciens combattants marocains très vulnérables, ne pas l'avoir fait aurait pu être considéré comme de la non assistance à personne en danger.

Voici une vidéo qui prouve la bonne foi d’InCité et de la ville de Bordeaux. Il s'agit du témoignage de Mme HENGEN, travailleuse sociale à InCité

Vous trouverez le rappel des faits sur www.centre-historique-bordeaux.fr avec une note détaillée à télécharger.

Sans connaître la situation, ni chercher à se renseigner plus avant, certains opposants d'InCité ont dénoncé une expulsion de 2 anciens combattants marocains, alors qu’il ne s’agissait en fait que de les mettre à l'abri.

Je conviens que la situation prêtait à confusion (le délogement d’un squatteur qui est pris pour une expulsion abusive). Certes le relogement dans un hôtel meublé, choisi pour sa localisation (à quelques mètres de l’immeuble en question), ne plaisait plus aux deux anciens combattants marocains vendredi soir. Mais est-ce suffisant pour accuser, sans le moindre scrupule, une société et ses travailleurs sociaux, d’ « abus de faiblesse sur personne vulnérable » ?

Cette accusation lourde s’appuie sur des affirmations fausses : le squatte n’était en aucun cas un prétexte (un procès-verbal d’huissier l’atteste et le squatteur a pris contact avec InCité pour récupérer ses affaires !) et il n’y a jamais eu de volonté d’expulser ces personnes en raison de l’approche de la période hivernale. Quel aurait été l’intérêt d’InCité à agir de la sorte, alors que ces personnes doivent être relogées avant la fin de l’année dans un appartement réhabilité à Saint-Michel ?

Au final, ces deux personnes ont regagné leur logement, à leur demande, avec l’aide de Mme HENGEN qui les suit depuis plusieurs mois.

Lors du dernier Conseil Municipal, j'ai dénonçé ces méthodes avec force et détermination, je croyais sincèrement que cela ne se reproduirait plus. Et pourtant, voici une nouvelle "affaire" montée de toute pièce pour servir des intérêts politiciens.

Trois lectures complémentaires pour se faire un avis :

- l'article SUD OUEST du jour - le bilan complet d'InCité en centre historique - le billet de l'Association des Riverains et Résidents de Bordeaux

Je suis à la disposition de toutes les personnes qui souhaitent poser des questions sur la société InCité, sur ce bilan ou sur cette polémique.

Fabien Robert

4 Commentaires

  1. karim
    03/11/2009 at 11:13

    Cette polémique est tout simplement affligeante: comment peut-on sous-entendre que des élus de la république, fussent-ils issus de la droite et du centre, puissent procéder à une sorte “d’épuration” comme cela a été dit, au travers de la rénovation du quartier historique de Bordeaux par INCITE? Cette politique de caniveau n’élève pas le débat, et se situent à l’extrême inverse d’une opposition constructive qui proposerait des solution concrètes et intelligentes. Accuser l’autre de méthodes aussi nauséabondes et pour le moins en soi une technique populiste, si ce n’est fascisante. A quand un débat de fond et une vraie coordination des politiques locales? La réforme des collectivités locales, qui lest loin d’être parfaite, est une première solution, car le renforcement des métropoles permettra une continuité de l’action territoriale, et l’action sociale sera simplifiée dans sa gestion.

  2. Madrid Isabel
    03/11/2009 at 11:40

    La manipulation des faits assure le bonheur médiatique de certains politiques en mal d’action concrète qui trouvent là matière à faire-valoir.
    Avez-vous remarquer la manière de se mettre en avant et de nommer les 2 anciens combattants par leur prénom…
    Aux dernières nouvelles… M. El Fatmi Gouir (et oui il a un nom de famille et vu ce qu’il a fait on peut l’appeler Monsieur !) part demain au Maroc : M. Jilali Mezrane va se retrouver seul dans l’immeuble… jusqu’au prochain squatteur. On repart donc à zéro avec le trouillomètre qui risque d’exploser ! Je sais que les associations comme ALIFS seront là, C. Hengen d’InCité et toi aussi Fabien… mais qui d’autres ? la solitude n’est pas vraiment médiatique ! Ca serait mon père ou mon grand-père, je serais plus rassurée de le savoir à l’hôtel…

  3. Joan TARIS
    03/11/2009 at 12:15

    Total soutien à toi Fabien. Je connais ton humanisme que tu as à coeur de traduire en action dans le cadre de tes responsabilités. Très peu humaniste en revanche est la démarche qui consiste à utiliser la détresse de ces personnes à des buts politiques/ciens. Non, la fin ne justifie pas tous les moyens. Amitié fidèle et chaleureuse, JT.

  4. Consterné!
    04/11/2009 at 00:20

    No comment, une fois de plus sur la désinfo ordinaire… C’est tellement facile, sans risque et sans poursuite!!! Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose… De la belle politique! Et puis sur le dos d’octogénaires, cela ne mange pas de pain…

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :