À Bordeaux, le Musée des Arts décoratifs se réinvente !

À Bordeaux, le Musée des Arts décoratifs se réinvente !

Recevant toujours plus de public, la mairie de Bordeaux a pris la décision de regrouper l’hôtel particulier du MADD et le bâtiment de l’ancienne prison municipale Boulan situé à l’arrière permettant ainsi d'agrandir de façon considérable le musée. Cinq équipes d’architectes ont été présélectionnées pour mener à bien la transformation.

Successivement Hôtel de Lalande, hôtel de police et prison puis musée d'Art ancien, ce n'est qu'en 2013, après un changement de direction initié par la Ville, que le Musée des Arts Décoratifs devient le MADD - Musée des Arts Décoratifs et du Design.
6 ans plus tard, les collections du musée sont à l'étroit et les expositions qui séduisent de nouveaux visiteurs réclament plus d’espace, d’où cette idée d’agrandissement insolite où pourraient s’exprimer les créateurs.

5 équipes d'architectes retenues

Les deux bâtiments étant classés monuments historiques il a été obligatoire d'ouvrir une consultation d'architectes. Cinq équipes ont été préselectionnées :

  • Antoine Dufour architectes
  • Atelier provisoire associés à Scaranello
  • Barozzi Veiga associés à Tolila et Gilliland
  • HBAAT-Hart Berteloot Atelier
  • NP2F associés à Office Kersten Geers David Van Severen

La diversité géographique des profils des candidats et la présence d’équipes émergentes ont été au cœur des discussions menant à ce choix.

J'ai ainsi le grand plaisir de vous annoncer que les travaux,
financés par la Ville de Bordeaux, le Ministère de la Culture, avec le concours d’Elisabeth Wilmers, propriétaire du Château Haut-Bailly, poursuivant l’œuvre de mécène de son mari, vont commencer pour relier l’hôtel de Lalande et l’ancienne prison Boulan pour agrandir le musée et le rénover.

L'innovation, maître-mot du MADD

"En faisant entrer des collections nouvelles de design au MADD, en exposant des créateurs comme Andrea Branzi, Pierre Charpin avec l’exposition Oh Couleurs ! et dernièrement Martin Szekely, le Musée des Arts décoratifs innove aussi en révélant de jeunes talents, Octave de Gaulle qui invente la bouteille de l’espace, Pinaffo & Pluvinage actuellement exposés. Parallèlement, il continue de développer ses collections : Martin Szekely, après sa magnifique exposition de l’automne 2018, a souhaité faire une mise en dépôt au musée, couplée d’une donation exceptionnelle de ses œuvres."
Communiqué de presse de Nicolas Florian, maire de Bordeaux

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :