Bordeaux 2008 : rencontre avec Alain JUPPE.

Bordeaux 2008 : rencontre avec Alain JUPPE.

Dans le cadre d'un probable partenariat avec l'UMP lors des élections municipales de mars 2008, les militants du MODEM de Bordeaux et moi-même avons rencontré hier après-midi Alain JUPPE pendant plus de deux heures pour lui présenter notre projet « Bordeaux 2008 ». Ce projet a été élaboré depuis plus de 6 mois par l'équipe de Véronique FAYET. Les militants ont interpellé directement le maire de Bordeaux pour lui faire part de nos propositions, mais aussi de nos revendications et critiques. Le moment fut particulièrement courtois et sincère. J'ai été particulièrement heureux d'entendre Monsieur JUPPE accepter « en bloc » le projet du MODEM. Je pense notamment à des propositions particulièrement novatrices qui, je l'espère, sauront convaincre les bordelais du pragmatisme et de l'ambition de notre projet pour Bordeaux :

  • - Pour une nouvelle gouvernance, plus sincère et démocratique en interdisant le cumul des mandats pour le maire et ses adjoints et en ouvrant un poste d'adjoint à un élu de l'opposition.

  • - Renforcer la solidarité en construisant 3500 logements sociaux supplémentaires et en rénovant toutes les Résidences pour Personnes Agées gérées par la mairie.

  • - Faire de Bordeaux une capitale culturelle en créant une grande cité des arts et des lettres adossée à la future grande salle de spectacle, ainsi qu'une maison des associations culturelles.

  • - Pour une ville durable en mettant en place un bilan carbone nul, en divisant le tonnage de déchets produits par deux («Jeter moins pour payer moins, jeter mieux pour payer peu») et en associant toutes les énergies citoyennes pour la mise en place d'un agenda 21.

Il ne s'agit là que de quelques mesures importantes à mon sens, qui seront enrichies j'en suis sûr par les nombreuses réunions publiques dans les mois qui viennent.

Ces mois vont être riches en réflexions pour l'embellissement de notre ville : je vous incite à participer au débat ! Trop de gens aujourd'hui pensent ne pas être entendus par les élus et ne participent donc plus aux échanges. Je peux comprendre le sentiment de déception qui les anime, mais je veux leur dire que rien n'est irréversible, surtout pas en matière de gestion locale. Cette rencontre directe avec Alain JUPPE l'a montré : une place importante devra être laissée à la voix associative et citoyenne !

confpress.jpg

 

Fabien Robert

Articles relatifs

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :