Culture et accessibilité à Bordeaux

Culture et accessibilité à Bordeaux

Culture et accessibilité à Bordeaux

arton10114« Il est temps de regarder en face l'échec des politiques à destination des publics spécifiques qui ont créé en France deux catégories de citoyens : ceux qui accèdent à la culture dans le cadre du droit commun et ceux qui doivent attendre le bénévolat ou les appels à projet

Triste constat fait par André Fertier, président du Cemaforre, lors de la table-ronde « Culture et handicap : accessibilité des équipements », organisée par la commission de la Culture, de l'Éducation et de la Communication du Sénat, le 6 mai 2015 à Paris.

La politique menée par la Ville de Bordeaux dans le domaine du Handicap a pour finalité de favoriser l’intégration des personnes en situation de handicap dans la vie de la cité. Cet impératif d'accessibilité est aujourd'hui au cœur des préoccupations de l'ensemble des établissements culturels municipaux. Favoriser l’accès à la Culture pour les personnes handicapées est un objectif clairement posé au sein du « Document d’Orientation Culturelle » débattu en Conseil Municipal en octobre dernier.

Développer l’accessibilité des établissements recevant du public de la Ville

La loi de février 2005 prévoyait la mise en accessibilité des ERP au premier janvier 2015. La loi du 10 juillet 2014 a néanmoins assoupli les délais de réalisation en prévoyant que cette échéance pouvait être reportée à la condition que la collectivité s'engage sur un agenda programmant les travaux d’accessibilité.

Ces travaux complètent les chantiers des bâtiments neufs (Auditorium, Salle de danse du Conservatoire, Bibliothèques Flora Tristan et Jean de la Ville de Mirmont) ou réhabilités (marché de Lherme, Bibliothèque Mériadeck) qui ont l'obligation juridique d'être livrés conformément à la règlementation sur l'accessibilité.

Pour le patrimoine culturel, des chantiers d’accessibilité de bâtiments existants ont donc été réalisés depuis 2013. Il s'agit des établissements suivants :

- Au Grand Théâtre, la création d’un ascenseur, - Les Bibliothèques de quartier (à l'exclusion de la bibliothèque du Jardin Public), - le Musée des Beaux Arts - Les Eglise Ste Marie, du Sacré Coeur, St Ferdinand, Ste Croix.

Sont en cours les mises en accessibilité des établissements suivants : le Grand Théâtre (cheminement et salle de spectacle), le Conservatoire, le TNBA, l'Eglise Saint Michel.

Favoriser l’accessibilité à la vie culturelle

Parce que les musées et établissements culturels de la Ville de Bordeaux s'adressent à tous, des parcours dédiés et adaptés sont proposés aux publics des personnes en situation de handicap par le biais de visites ciblées afin de leur faire apprécier les richesses des collections et de les sensibiliser aux oeuvres d'art.

Des ateliers spécifiques de médiation et de sensibilisation à l'art sont aussi organisés dans les musées que ce soit pour (ateliers spécifiques à l'attention des enfants en situation de handicap mental) ou par les personnes en situation de handicap (ainsi le Musée d'Aquitaine assure des visites à destination des scolaires par un guide aveugle de naissance, Monsieur Caraty).

Les sites internets des musées sont accessibles en garantissant que leurs contenus web sont utilisables par n'importe qui, quelle que soit sa situation, son handicap (visuel, auditif, moteur…) et son matériel (ordinateur, navigateur Internet, logiciels spécialisés) utilisé pour y accéder.

La bibliothèque municipale de Bordeaux propose des documents adaptés (livres en gros caractères, textes lus) pour les personnes qui ont des difficultés avec la lecture conventionnelle. Au sein de l'espace Diderot, espace pionner en France dans le domaine, la Bibliothèque Mériadeck dispose en outre d'un service spécialisé qui propose non seulement des livres en gros caractères et des textes lus, mais aussi des ouvrages en braille, des livres numériques et des appareils adaptés pour une lecture alternative.

Enfin, le riche Patrimoine de notre ville est rendu accessible aux personnes malvoyantes grâce au plan en relief présents dans le centre historique.

Focus sur Ecritures Blanches du 1er au 7 décembre 2014

La Bibliothèque de Bordeaux est à l'initiative d'un projet collaboratif de sensibilisation du grand public à l'échelle de l’agglomération bordelaise et au-delà. C'est dans ce contexte que la qualité de médiation du travail artistique de Stéphane Ortega a retenu toute son attention. A l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre 2014, le projet Ecriture blanche de Stéphane Ortega, s’installe dans plus de 150 lieux. Les mots en braille visuel de l’artiste, apposés au sol ou sur les murs des halls d’accueil, placeront les publics voyants, malvoyants et non-voyants au même niveau de lecture. Simultanément, l’artiste a choisi de contaminer l’agglomération en diffusant, sous forme de stickers, un abécédaire en braille visuel, de chacune des lettres de l’alphabet. Ce projet collaboratif de sensibilisation aux différences de langage, d’appréhension et de communication, associe de nombreux acteurs, soucieux de s’unir pour mobiliser tous les publics autour d’un message de tolérance.

Développer l’accessibilité aux manifestations et à l’espace public

La prise en compte des handicaps dans l’organisation des manifestations s'améliore. Par exemple, l'Opéra de Bordeaux propose deux opéras en audio description et édite des brochures en brail et gros caractères.

L'Opéra participe également à la plateforme participative Y-aca qui permet de mettre en relation des personnes handicapés qui ne peuvent se déplacer au spectacle et des personnes susceptibles de les accompagner.

Une petite pierre au chantier de l’accessibilité. Mais une pierre bien réelle.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :