Suppression de la taxe professionnelle : notre Président de la République n'est pas aveugle mais il est myope c'est-à-dire incapable de voir vite et loin

Suppression de la taxe professionnelle : notre Président de la République n’est pas aveugle mais il est myope c’est-à-dire incapable de voir vite et loin

> Lire la Vidéo de la Web Tv sur ce sujet ! La suppression de la taxe professionnelle est une triple contradiction qui n'aura que des effets négatifs à long terme. Tout d'abord, cette suppression d'impôt vient s'ajouter à une liste déjà longue de « cadeaux fiscaux » qui font dangereusement et durablement diminuer les recettes (et donc les dépenses) de l'Etat et des collectivités. On parle de 8 milliards de recettes en moins ? Ajoutons à cela la suppression de la première tranche de l'ISR et c'est plus de 15 milliards d'euros qui s'évaporent... Cela provoquera inévitablement un désengagement de l'Etat qui, dans le contexte social actuel, est une première contradiction. N'oublions pas que le service public est la richesse de celui qui n'a rien ! Ensuite, cette annonce ressemble fortement à un cadeau fait aux entreprises sans réelles certitudes en matière de dynamisme économique supplémentaire. En effet, lorsque l'on regarde attentivement les études visant à mettre en avant les critères de choix des entreprises lors de leur installation, le taux de la taxe professionnelle est loin d'être le critère déterminant. C'est le cadre de vie, les infrastructures, l'excellence universitaire... autant de leviers qui appartiennent aux collectivités et qui sont notamment financés par la taxe professionnelle... J'y vois là une deuxième contradiction. Enfin, à l'heure où la commission Balladur vise à clarifier les compétences des collectivités locales pour les rendre plus efficientes, supprimer la taxe professionnelle, c'est amputer ces mêmes collectivités d'une part importante d'autonomie et de dynamique territoriale. Si cette manne financière est remplacée par une dotation de l'Etat, nous pouvons être certains que cette compensation ne sera pas équivalente et surtout qu'elle restera figée dans le temps.

Fabien Robert

2 Commentaires

  1. gaudicheau
    20/02/2009 at 11:28

    oui a la suppression de la taxe professionnelle pour les micros entreprises qui ne dégagent pas plus de 25000 € de revenus;et ce uniquement pendant la crise

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :